index

Sans titre , 2012


Projection vidéo, 8min42s, en boucle, couleur, son.


Au départ la vidéo haute définition d'un insecte mourrant. Cette même vidéo a été lue sur un écran d'ordinateur et refilmée, et refilmée, une dizaine de fois. Jusqu'à ce que la matière filmique se détériore par elle-même. Ainsi le médium et le sujet se détériorent en même temps. Les mouvements de l'insecte de plus en plus lents disparaissent de temps en temps derrière la matière détériorée de la vidéo. Il est aussi question de l'évocation des origines de l'image en mouvement, et de théâtre des ombres. (avant la popularisation des théâtres d'ombres dû à son caractère séducteur, il s'agissait en fait de cérémonie d'exorcisme, d'évocation des morts; on pourrait aussi mettre en relation les "fantasmagories" du 18e siècle où l'ésotérisme régnait)

Le son qui va avec est un son grave abîmé, où l'on perçoit les 12 coups du brigadier, propre au théâtre. Comme si la spectacularisation de la mort, la rendait plus supportable.








Sans titre, 2012, Raphael Moreira Gonçalves

(capture vidéo)






Sans titre, 2012, Raphael Moreira Gonçalves

(vue d'exposition)